Service des télécommunications

Missions

Le Service des Télécommunications a pour missions :

– la prise en charge de la gestion des Réseaux et systèmes de télécommunications du Ministère ;
– la diffusion et la réception des messages radio entre les services centraux et l’Administration Territoriale ou les différents services de Police d’une part, de même qu’entre l’Administration centrale et les différents départements ministériels, d’autre part ;
– la maintenance et de l’installation des appareils de télécommunication des différents services du Ministère ;
– la prise en charge au plan fonctionnel, l’entretien et la maintenance du standard du Ministère de l’Intérieur, des centraux téléphoniques (gouvernances, préfectures, sous-préfectures, etc..) et des autres standards des commissariats de police et unités de la police nationale ;
– l’entretien et la réparation des fax du Ministère, des gouvernances, préfectures, sous-préfectures et commissariats de police, etc.… ;
– la gestion du parc téléphonique et autres liaisons spécialisées ;
– la représentation du Ministère de l’Intérieur dans les réunions interministérielles, instances nationales et internationales relatives au développement des Télécommunications, Technologies de l’Information et des communications.

Ressources Humaines

Le Service des Télécommunications, rattaché au Cabinet du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, est composé d’un Officier spécialiste Chef de service, de 29 agents dont 11 opérateurs radiotélégraphistes répartis dans les différentes gouvernances, 04 exploitants radio pour le RACS, 04 exploitants standard, 10 techniciens.
Avec la création de nouvelles régions et le départ à la retraite d’un nombre important d’éléments, nous exprimons le besoin de recruter 20 opérateurs radioélectriques et 10 techniciensen télécommunications pour couvrir normalement toutes les capitales régionales à raison de deux éléments par région et fournir les laboratoires radio et téléphonie en personnel.

Principales Réalisations de l’année 2014

Depuis quelques années, nous travaillons sur un projet de réhabilitation des réseaux de télécommunications du département. En effet, ces réseaux composés d’équipements obsolètes dont les constructeurs ne fabriquent plus les pièces détachées nécessaires à la maintenance, sont en phase très avancée de modernisation.

C’est pourquoi, dans la recherche d’équipements répondant aux exigences du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, c’est-à-dire pouvant satisfaire les besoins du Commandement Territorial, de la Sécurité Publique, de la Police de l’Air et des Frontières, de la Surveillance du Territoire, de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers et des Laboratoires de maintenance, nous avons choisi de moderniser et de nous adapter aux nouvelles technologies de l’Information et des télécommunications.

Ainsi, nous avions pris les options suivantes qui sont en train de se poursuivre:

– La mise en place d’une technologie d’avant-garde développée de type CDMA auprès de la société ZTE. Une société chinoise, qui, après la finalisation des accords entre les gouvernements chinois et sénégalais, nous a installé un projet pilote de système de télécommunications sécurisées dénommé GOTA « GLOBAL OPEN TRUNKING ARCHITECTURAL ». Il a été expérimenté lors de l’organisation de la conférence islamique. Il s’en est suivi, pour la première phase, l’installation de soixante BTS et quatorze répétiteurs pour la couverture radiotéléphoniques de 21 grandes villes du pays. Aussi, pour sa deuxième phase, ce projet nous permettra la couverture de nos besoins en télécommunications sur l’ensemble du territoire national à l’exception de la région de Kédougou, la mise en place d’une vidéosurveillance sur les grandes artères de notre capitale et une possibilité d’écoute de réseaux.