Agence d’Assistance à la Sécurité de Proximité

L’Agence d’assistance à la sécurité de proximité est créée par décret n°2013-1603 du 05 août 2013 au titre duquel les missions ci-après lui sont dévolues :

participer à l’élaboration et à la mise en œuvre en rapport avec les différents acteurs (la police, la gendarmerie…) du Plan National de Prévention et de lutte contre la délinquance (PNLD) ;

participer à la mise en place de contrats locaux de sécurité en relation avec les comités départementaux de Prévention et de Lutte contre la délinquance (CDPLD) ;

assurer le recrutement, la gestion des Assistants à la sécurité de proximité et leur déploiement pour emploi au niveau de la Police, de la gendarmerie et autres structures de l’Etat ;

préparer et de promouvoir toute étude et réflexion relatives au développement des activités de police de proximité, notamment dans le domaine de la prévention ;

élaborer des règles de déontologie, d’éthique et de discipline dans le domaine de la prévention pour les agents.

Outre la Direction générale et le Secrétariat général, la structure se compose comme suit :

– La Direction des Opérations, responsable des activités opérationnelles des Assistants à la Sécurité de Proximité ;
– La Direction Administrative et Financière ;
– La Direction des Ressources Humaines ;
– L’Agence comptable ;
– la Cellule de la Coopération, Planification et Suivi-Evaluation,
– la cellule de communication ;
– la cellule des marchés ;
– la cellule informatique ;

Réalisations 2014
Les réalisations pour l’année 2014, sont regroupées en quatre (04) pôles d’activités à savoir : l’administration et les finances, la gestion des opérations, les Etudes, la coopération et le suivi-évaluation et la communication.
Gestion des opérations
Les opérations de terrain ont consisté, consécutivement aux activités de recrutement et de formation, au déploiement des Assistants à la Sécurité de Proximité ainsi que la mise en place d’un système de protection sociale en leur faveur.
Déploiement des Assistants à la Sécurité de Proximité
Les Assistants à la Sécurité de Proximité ont été déployés sur toute l’étendue du territoire national et auprès des différentes structures utilisatrices. Le principe de proximité a présidé à cette opération qui s’est effectué sur la base de conventions signées avec les structures et institutions ayant exprimé le besoin de bénéficier de l’assistance de l’ASP. La Police, la Gendarmerie et les collectivités locales ont été les principales institutions qui ont recouru aux services des ASP. C’est ainsi que 2.000 ASP ont été affectés à la Police, 1.000 à la Gendarmerie et 2.000 au niveau des collectivités locales.
D’autres services publics et privés ont suivi l’exemple de la Police et de la Gendarmerie en sollicitant les services de l’ASP. Au total, 8472 ASP ont été déployés auprès de 35 structures signataires de convention avec l’agence.
Protection sociale des ASP et du personnel permanent
L’agence s’est employé au cours de l’année à mettre en place un système de protection sociale basé sur l’accès aux soins et la couverture tout risque d’accidents de travail.
En ce qui concerne l’accès aux soins médicaux des Assistants et de leurs familles, une mutuelle de santé a été créée et est fonctionnelle depuis septembre. Quant au personnel permanent, il est inscrit à l’Institut Prévoyance-Maladie « IPM FADIOU » à la Caisse de Sécurité Sociale de l’IPRES.
Suivi des ASP
Six missions de pré évaluation des ASP et de stabilisation des effectifs ont séjourné dans tous les départements du pays du 14 au 24 juillet 2014.Elles ont permis d’avoir une meilleur maitrise des effectifs et d’avoir une vue d’ensemble de la manière de servir des ASP au niveau des différents services auxquels ils sont affectés ,notamment au niveau des Forces de Défense et de Sécurité, de l’Administration territoriale et judiciaire.
Etude, coopération et suivi-évaluation
L’étude diagnostic nationale sur la délinquance assortie de sa cartographie et le séminaire international sur la sécurité de proximité ont fait l’objet de termes de référence à la Direction générale pour avis et partage avec les principaux partenaires, notamment la Police et la Gendarmerie.
Par ailleurs des notes conceptuelles ont été élaborées .Il s’agit de :
La note conceptuelle relative au « Projet d’Appui à la mise en œuvre de la gouvernance sécuritaire de proximité » (PRAGOS) ;
La note conceptuelle ayant trait au projet de « Campus Surs », élaborée comme contribution à la pacification des espaces universitaires par la proposition d’un système de sécurité universitaire.
L’agence a aussi intensifié sa coopération avec diverses institutions et organismes nationaux et internationaux parmi lesquels :
Le Centre International de Prévention de la Criminalité-CIPC, pour la réalisation des diagnostics, des contrats locaux de sécurité et la mise en place des Comités Départementaux de Prévention contre la Délinquance (CDPLCD) ;
L’étude de pistes de partenariat avec ONU-Habitat, partageant les mêmes méthodes et principes avec l’ASP en matière de prise en charge des questions de sécurité dans les zones dites sensibles.
Le Ministère Français de la défense, en vue de démultiplier l’expérience de la Gouvernance Sécuritaire de Proximité dans la sous-région.
D’ailleurs au courant de l’année 2014, l’Agence d’Assistance à la Sécurité de Proximité a eu a participer à différents colloques et séminaires dont :
Le colloque du Réseau d’Echanges Stratégique pour une Afrique Urbaine Durable tenu au Canada du 16 au 18 octobre 2014 ;
La troisième conférence internationale Afrique sur « Jeunesse africaine, bombe à retardement ou opportunité historique ? » à Yamoussoukro du 24 au 26 octobre 2014 ;
Le colloque du CIPC sur la Prévention de la criminalité dans un monde de mobilité qui se tiendra à Palerme du 17 au 19 novembre 2014.
En matière de partenariat Public-Privé, l’agence a signé des conventions avec des structures privées incluant une clause de trente mille FCA par élément mis à disposition dont la gare routière les « Beaux maraîchers » et la SOGAS. Toujours dans ce registre ,il faut noter le partenariat avec la banque UBA.
Perspectives
Concernant les perspectives, l’Agence s’engage résolument pour l’année 2015 à inscrire son action dans le sens de :
– L’évaluation des conventions signées avec les structures utilisatrices des ASP (CPSE-DRH-DOP) en vue d’en tirer les enseignements et les Bonnes Pratiques à capitaliser pour améliorer l’efficience du fonctionnement de l’agence,
– L’élaboration d’un Plan Stratégique de la Gouvernance sécuritaire de proximité, préalable à l’établissement d’un contrat de performance,
– L’exploration de stratégies de mobilisation de ressources additionnelles en examinant les possibilités de faire payer une contrepartie financière à toutes les structures s’attachant les services d’ASP et sollicitant les Partenaires Techniques et Financiers.
– La déclinaison opérationnelle de la gouvernance sécuritaire de proximité à travers la mise en place des Comités Départementaux de Prévention et de Lutte contre la Délinquance, le démarrage des diagnostics locaux de sécurité et l’élaboration des contrats locaux de sécurité.
– La finalisation de la mise en place des différents organes de l’agence par la création des unités opérationnelles de coordination à l’échelle des départements et le recrutement complémentaire de Superviseurs et de Cadres pour les Directions et Cellules,
– L’amélioration des conditions de travail des Assistants à la Sécurité de Proximité par la finalisation de la mise en place de la Mutuelle de santé et la formation de son personnel dans le but de délivrer les services de santé requis à tous les niveaux du territoire national,
– La formulation, avant le terme de leurs contrats, d’un plan d’insertion professionnelle pour les ASP en relation avec les Partenaires tels que le Centre National de Qualification Professionnelle (CNQP), la Police, la Gendarmerie et l’ensemble des structures utilisatrices d’ASP.